Crédit renouvelable en ligne au centre du débat

//Crédit renouvelable en ligne au centre du débat

Crédit renouvelable en ligne au centre du débat

Credit revolving sur internetLe crédit renouvelable (ou revolving) est au centre d’un débat qui met en exergue un éventuel risque pour les souscripteurs de crédit sur Internet. En effet, des spécialistes du crédit parlent des risques qu’un client souhaitant souscrire à un crédit renouvelable auprès d’un organisme de crédit en ligne.
Il existe de très nombreux organismes qui proposent des crédits à ceux qui souhaitent bénéficier de liquidité rapidement afin de réaliser des projets divers: rénovation appartement, achat auto ou moto, financement d’études ou de voyages,etc. Le problème étant que sur Internet en quelques clics il est possible de voir son compte crédité de sommes d’argent importantes pour mettre à bien ses projets mais les problèmes de remboursement peuvent ressurgir. En effet, bien que les organismes de crédit pullulent sur le web, il est très important de souscrire à un crédit revolving en prenant compte des termes de remboursement une fois que le client est sûr d’avoir la trésorerie pour le faire.Les techniques marketing sont très fortes dans le milieu du crédit en ligne et les offres sont alléchantes.
La loi Lagarde impose qu’une fiche d’information sur le type de crédit  soit remise à l’emprunteur qui a un délai de 2 semaines pour se rétracter. En effet, nous avons écrit dans un papier publié le 7 juin 2011 sous le titre « Le crédit à la consommation plus encadré » dans lequel nous traitions des mesures que les organismes de crédit tels que Cofinoga, Monabanq ou encore Cofidis pour ne citer qu’eux, et le délai de retractation de deux semaines au lieu d’une semaine par le passe est une des innovations de Largarde. Cette mesure permet ainsi aux emprunteurs de revenir sur leur décision si ils jugent qu’il leur sera difficile d’honorer leur remboursement.
Ainsi, certains professionnels spécialisés dans le crédit en ligne n’hésitent pas à demander à interdire aux organismes de crédit de proposer des crédits renouvelables sur internet. Selon eux, le souscripteur et la société de crédit doivent se voir et mettre noir sur blanc les modes de remboursements du crédit sans que cela se passe sur internet ou c’est moins « transparent » qu’un face à face.Pourtant, il est important de préciser que des entretiens entre souscripteurs et groupes de crédits en ligne peuvent se faire notamment sur skype. En effet, les nouvelles technologies permettent d’organiser des entrevues avec les clients notamment Monabanq qui a son Visio Rendez-vous via skype et qui peut répondre à toutes les questions des clients. Ainsi, un crédit renouvelable (ou revolving) peut être clairement expliqué par cette visio conférence qui permet ainsi aux clients d’être en relation avec un conseiller clientèle aux horaires bien plus accessibles que dans les banques traditionnelles sans pour autant se déplacer. Il est évident que les souscripteurs et la société de crédit se doivent de bien spécifier le montant du crédit et les mensualités à payer en prenant en considération de nombreux éléments du client qui fasse que ce dernier puisse honorer ses remboursements et qu’il ne vienne pas; dans le futur; ajouter son dossier sur la pile des clients surendettés.© Créditenligne-fr.com

By | 2016-11-28T14:36:48+00:00 octobre 13th, 2011|Credit Renouvelable|Commentaires fermés sur Crédit renouvelable en ligne au centre du débat