Crédit immobilier: mieux comprendre et mettre toutes les chances de son côté

//Crédit immobilier: mieux comprendre et mettre toutes les chances de son côté

Crédit immobilier: mieux comprendre et mettre toutes les chances de son côté

Credit immobilier: ce qu'il faut retenirAprès une année  2016 particulièrement favorable aux crédits immobiliers, 2017 commence avec une timide remontée des taux qui restent tout de même proches de leur plancher historique. Souscrire à un crédit est donc plus que jamais d’actualité d’autant plus qu’en mettant toutes les chances de son côté, il est encore possible d’obtenir des taux très bas. Voici dans ce cadre, une petite analyse et quelques conseils pratiques qui vous permettront de tirer le meilleur de situation économique actuelle en obtenant un crédit immobilier aux meilleurs coûts.

Des taux plus avantageux pour certains profils

Avec la récente remontée des taux immobiliers, la moyenne appliquée est aujourd’hui de 1,7% pour un crédit sur 20 ans hors assurances et garanties. Mais ça, c’est le taux appliqué un peu à monsieur tout le monde. Pour les « bons emprunteurs », les banques sont prêtes à descendre  même en dessous de la barre des 1%, avec des délais de mise en place beaucoup plus courts que les deux mois et demi habituels. Cela nécessite toutefois de correspondre à certains profils particulièrement appréciés des établissements de crédit.

Dans la pratique, les banques se montrent en effet assez généreuses vis-à-vis des ménages pouvant justifier de revenus mensuels réguliers et confortables (au moins 4 000 € par mois en général) et disposant d’un apport personnel plus ou moins conséquent. En fait plus ce dernier est élevé, mieux c’est.

Quel intérêt pour les banques ?

Si vous vous demandez quel intérêt ont les banques à accorder des  crédits à des taux aussi bas, la réponse est toute simple : pour fidéliser leur clientèle et sécuriser leur bilan. Pour une banque, un client ayant un crédit sur plusieurs années reste un client potentiel pour la vente de nombreux autres produits d’assurance et d’épargne, mais aussi une intéressante source de revenus durables du fait de la domiciliation exigée avant tout octroi de crédit.

Et les « emprunteurs classiques » alors ?

Pour les clients « standard », la hausse actuelle des taux d’intérêt sur les crédits immobiliers ne se ressentira que très peu. Les taux moyens imposés pour des crédits sur 15 ans et 25 ans s’établissent encore respectivement à 1,45% et 1,95%. Ce qui reste très proche des taux planchers de l’été dernier. Pas de panique donc…

Les conditions de base pour obtenir son crédit

Les banques sont disposées à accorder des crédits à des taux d’intérêts très bas, mais à condition bien sûr que votre dossier respecte déjà certains critères de base. Avoir un CDI, domicilier son salaire, assurer une bonne gestion de ses comptes  (ne pas être coutumier des découverts et des incidents de paiement), ne pas avoir une mensualité de remboursement dépassant le tiers de ses revenus, etc. Bref ! L’objectif reste de présenter un dossier qui rassure au maximum la banque sur votre solvabilité.

Et pour être sûr d’avoir un très bon taux

En plus des éléments sus-mentionnés, la détention de placements financiers ou la promesse de souscription à d’autres produits bancaires complémentaires (placements financiers ou assurance habitation par exemple) sont des critères qui permettent de grignoter toujours un peu plus.

Enfin, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence avant de vous décider. Prenez le temps de comparer les offres en passant par un courtier en ligne par exemple, afin d’obtenir la meilleure offre.

By | 2017-02-11T09:45:35+00:00 février 13th, 2017|Credit immobilier|Commentaires fermés sur Crédit immobilier: mieux comprendre et mettre toutes les chances de son côté