Prêt d’union : vers le marché du crowdfunding

/, Younited Credit/Prêt d’union : vers le marché du crowdfunding

Prêt d’union : vers le marché du crowdfunding

Crowfunding de Pret d'Union

Plus rien ne semble vouloir arrêter cette plateforme qui n’hésite pas à prôner ses ambitions pour le marché du crowdfunding. Elle est d’ailleurs considérée comme l’un des acteurs qui monte sur le marché de la finance participative. Récemment, une levée de fonds a été réalisée avec une augmentation de 10 millions d’euros, une somme, qui, Prêt d’Union ose l’espérer, pourra accélérer son développement. Prêt d’Union vient de réaliser une augmentation de son capital à raison de 10 millions d’euros. Il s’agit de la quatrième levée de fonds réalisée par la plateforme depuis qu’elle a été fondée en 2010. Charles Egly, son président n’a pas manqué de préciser que jusque là, la levée de fonds que Prêt d’union avait faite n’a pas atteint les 8 millions d’euros et qu’il ne lui restait que 3 millions. Même si Prêt d’union est reconnu pour être une plateforme de prêt très active, son chiffre d’affaires n’est pas très florissant, aux environs de 1,5 millions d’euros.
En même temps, elle perd de plus en plus d’argent. Cette quatrième levée devrait permettre à la plateforme d’aller encore plus loin avec ses activités, pour un développement rapide. Pour cela, elle a décidé d’investir de plus en plus dans le marketing ainsi que dans les outils technologiques afin de pouvoir creuser un peu plus dans les profils de ses clients. Lancé en octobre 2011, Prêt d’union est le premier établissement en France à proposer un crédit entre particuliers sur internet. Ce fut en 2012 que la plateforme voit augmenter son capital pour la première fois. A l’époque, il s’agit d’une augmentation de 3,8 millions d’euros réalisée avec de nombreux partenariats comme Weber Investissement ou encore AG2R La Mondiale.

Au début, le site Prêt d’Union avait pour objectif d’apporter un peu plus de « rafraîchissement » au marché de crédit à la consommation en ligne. Grâce à son principe novateur du crédit entre particuliers, Prêt d’union voulait proposer à ses clients des prêts qui permettaient à ces derniers de se passer des banques mais aussi pour des taux d’intérêts plus faibles.Pour cette quatrième levée de fonds, c’est le groupe Norvégien Schibsted qui s’est investi pour être le deuxième actionnaire de Prêt d’union. Le premier est le Crédit Mutuel Arkea. Le groupe Norvégien Schibsted étant la maison mère de « leboncoin.fr », son partenariat avec Prêt d’union est tout d’abord une première étape qui devrait, par la suite, se consolider par des « synergies commerciales » avec « leboncoin.fr ». Rappelons que ces derniers mois, il y a eu différentes opérations menées dans le secteur du prêt entre particuliers clôturées par cette quatrième levée de fonds.

Dans le cadre de ces opérations, Funding Circle, plateforme britannique a obtenu 37 millions de dollars pour son développement en Amérique. En septembre dernier, ce fut au tour de Propser qui a eu une augmentation de capital de 25 millions de dollars. Une seule raison qui explique tout cela : le développement du marché du prêt entre particuliers. Massolution s’était déjà d’ailleurs prononcé que ce secteur aurait atteint 2,1 milliards de dollars cette année 2013, environ 40% du marché du crowdfunding dans le monde.

By | 2016-11-28T14:36:45+00:00 novembre 16th, 2013|Pret d'union, Younited Credit|Commentaires fermés sur Prêt d’union : vers le marché du crowdfunding