Crédit immobilier : la demande faiblit

/, Credit immobilier/Crédit immobilier : la demande faiblit

Crédit immobilier : la demande faiblit

Crédit immobilier : la demande faiblit selon une etude de la Banque de FranceAprès avoir connu une hausse record ces dernières années, la demande en crédit immobilier traverse, depuis quelques mois, une période creuse qui tend à se prolonger sur les mois à venir. Du moins, c’est ce qu’a révélé une enquête menée par la Banque de France auprès de cadres bancaires sur les opérations du mois d’octobre 2017. Que faut-il retenir concrètement de ces statistiques ?

Une morosité flagrante

La Banque de France (BdF) interroge chaque mois un panel de cadres bancaires afin de prendre connaissance de l’évolution du niveau de distribution des crédits en France.  Les résultats de cet exercice effectué sur les opérations d’octobre 2017, ont confirmé un retour au calme sur le marché du crédit immobilier. En effet comme observé depuis environ 6 mois, la courbe de la demande de prêt immobilier dans l’hexagone est en chute, à l’opposé des tendances record enregistrées en sens inverse, depuis environ 3 ans. En détail, les statistiques révèlent ce qui suit :

  • 52% des institutions bancaires enquêtées considèrent que la demande des crédits immobiliers est en baisse,
  • 48% stipulent que la demande des crédits immobiliers est constante,

A en croire ces chiffres, la demande des crédits immobiliers connait ainsi quelques difficultés après une année marquée par plusieurs records. Cette chute inédite est la plus importante jamais enregistrée depuis novembre 2013. Le solde d’opinion est estimé à -52,1, soit une baisse de 8 points par rapport au moins de septembre, le plus faible depuis mai 2012. Un mois après, les choses ne se sont pas vraiment améliorées.

Une légère relance…peu convaincante en novembre

Un mois après avoir connu le niveau le plus bas de ces 4 dernières années, la demande de crédit a engrangé quelques points. Les cadres enquêtés pour le compte du mois de novembre estiment globalement qu’il y a une légère amélioration. Les nouvelles conclusions sont assez claires à ce sujet :

  • 48% des cadres considèrent que la demande est en baisse,
  • 52% de cadres qui estiment que la demande est stable,

Ces études de la BdF confirment parfaitement le constat fait par divers observateurs du marché. L’année 2017 est extrêmement contrastée. Il a été observé une très forte production de crédits immobiliers au cours du 1er trimestre, puis une chute brutale qui dure depuis bientôt 8 mois malgré la stabilité des taux sur le marché. Le reflux des renégociations a été indiqué comme étant responsable de ce calme qui règne désormais sur le crédit immobilier. Pendant ce temps, le crédit à la consommation fait face à d’autres réalités.

La demande des ménages en crédits à la consommation stagne

Le même sondage de la BdF a également permis de mesurer l’évolution de la demande du crédit à la consommation. En octobre pendant que la demande de prêt immobilier traversait sa plus forte baisse de ces 4 dernières années, les observations dans le domaine du crédit à la consommation ont révélé un solde d’opinion légèrement en hausse, soit +5. En détails :

  • 91% des cadres bancaires interrogés trouvent que la demande des ménages en crédit « conso » est restée stable,
  • 7% des cadres interrogés ont constaté une hausse,
  • 2% des cadres interrogés ont signalés une baisse des demandes de crédit à la consommation.

Avec la nouvelle ordonnance présentée par le ministre de l’économie Bruno Lemaire, l’année 2018 ne se présente pas forcément meilleure.

By | 2018-04-26T03:23:39+00:00 décembre 21st, 2017|Banque de France, Credit immobilier|Commentaires fermés sur Crédit immobilier : la demande faiblit