Réforme efficace du crédit à la consommation

/, Loi Lagarde/Réforme efficace du crédit à la consommation

Réforme efficace du crédit à la consommation

Loi Lagarde de Christine LagardeLe surendettement est un fléau d’une actualité effrayante. Avec la crise qui frappe le monde entier, le surendettement reste inévitable. Provenant essentiellement de l’accumulation des crédits, les dossiers de surendettement augmentent en nombre d’année en année alors que pour plusieurs foyers, avoir recours à des crédits leur permet de prévenir les fins de mois difficiles.

Loi Lagarde et crédits à la consommation

Les problèmes des personnes surendettées n’ont pas souvent de solutions. Les dettes qui ne sont pas encore réglées pèsent lourdement alors qu’on a déjà besoin d’avoir recours à d’autres crédits : un véritable labyrinthe où l’on se perd parfois jusqu’à la ruine totale. Depuis 2003, le nombre de foyers français qui ont déposé un dossier de surendettement n’a cessé d’augmenter. En 2006, environ, cela a touché environ 700 000 ménages.Mais vers 2010, la situation a ostensiblement changé avec la mise en vigueur de la loi Lagarde.
Cette Loi, promulguée le premier juillet 2010 allait à coup sûr changer les circonstances par rapport au surendettement. La loi de Lagarde touche particulièrement les crédits à la consommation, protégeant les emprunteurs de tout excès de prêts en limitant le montant possible de ceux-ci de 201 euros à 75 000 euros. Dans une perspective plus qu’objective, la loi Lagarde durcit les conditions d’octroi de prêts des particuliers afin de contrôler ceux-ci et éviter le surendettement : une loi qui a permis à la situation du surendettement en France de prendre une meilleure tournure.

Dossiers de surendettement

La situation des crédits à la consommation dans les dossiers de surendettement s’est nettement améliorée depuis 2011. Cela a commencé au deuxième trimestre 2011. À cette époque, 58,4% de la totalité de l’endettement des foyers surendettés représentaient les crédits à la consommation. Selon les documents publiés par la BdF, le pourcentage a diminué à 54,2%, soit une baisse de 10,5%. Notons que cette période où les crédits de consommation ont baissé correspond à l’époque de la première application de la loi Lagarde. D’un autre côté, les crédits immobiliers ne cessent d’augmenter et de prendre place dans la totalité de l’endettement dans les dossiers. De même pour les dettes des charges classiques comme le loyer, l’électricité, le gaz…ou encore les dépenses de communication.
Les dettes sur les charges courantes arrivent jusqu’à 9,5% de la dette totale.Selon l’Association française des Sociétés Financières ou l’ASF, les ménages français connaissent actuellement l’endettement le plus bas en termes de consommation depuis 14 ans, des prêts d’environ 37,3 milliards d’Euros durant ces douze derniers mois : un recul de 16,3 % pour les prêts personnels, une baisse de 3,8% pour ceux qui sont destinés aux meubles et équipements dans les ménages.  D’après certains experts, c’est surtout la peur des conséquences de la crise et aussi l’augmentation incessante du chômage qui inciteraient les Français à faire plus attention à leurs dépenses en consommation.
© Creditenligne-fr.com
By | 2016-11-28T14:36:47+00:00 octobre 27th, 2012|Credit a la consommation, Loi Lagarde|Commentaires fermés sur Réforme efficace du crédit à la consommation