Ce que coûte réellement votre prêt ?

/Ce que coûte réellement votre prêt ?
Ce que coûte réellement votre prêt ? 2018-04-26T05:20:51+00:00

Une banque qui vous prête de l’argent ne le fait pas gratuitement. En effet, en plus de rembourser le capital que vous avez emprunté, vous payerez également des intérêts, une prime d’assurance et des frais de dossier. Il est important d’avoir le maximum d’informations sur ces différents éléments avant de signer votre contrat.

Les intérêts

C’est le premier élément à considérer dans l’évaluation réelle de votre prêt. Les intérêts que vous payez dépendent de :

  • La durée du remboursement du crédit : plus elle est longue, plus les intérêts qui vous seront facturés seront élevés. Si vous voulez payer le minimum d’intérêt, il est préférable de rembourser le plus possible par mois et le plus rapidement possible. Il est plus avantageux d’opter pour un délai de remboursement court pour payer le moins d’intérêt possible. Toutefois, vous avez un contrainte : seulement un tiers de vos revenus peut être consacré au remboursement des différents crédits que vous avez contractés. Cela pourrait donc vous obliger à avoir une durée de remboursement plus longue et donc des intérêts plus importants à payer ;
  • Le taux qui vous est appliqué : On distingue ici le taux nominal et le taux effectif. Le taux nominal est celui qui est affiché par l’institution de prêt au moment où vous contractez le crédit, tandis que le taux effectif est celui que vous payerez réellement. Ce dernier varie en fonction de quelques critères dont la fréquence de capitalisation. Demandez donc au gestionnaire de votre portefeuille, la fréquence à laquelle vos intérêts seront capitalisés. S’ils le sont plus d’une fois par an, votre taux d’intérêt effectif sera différent du taux d’intérêt nominal.

La prime d’assurance

Elle est généralement exigée pour les prêts immobiliers, mais pas pour les crédits à la consommation. Elle permet à l’organisme financier de récupérer le montant restant dû par l’emprunteur en cas d’incapacité de remboursement due à des situations d’invalidité de travail ou même à un décès. Surtout, elle dégage vos héritiers de toute obligation de remboursement au cas où un malheur vous arriverait. La prime d’assurance est évaluée en fonction des risques que présente votre profil. L’assureur, qui peut être votre banquier, tient compte de votre mode de vie, de votre état de santé, de votre profession et de votre âge pour fixer le taux. Généralement, il varie entre 0.3% et 0.5% pour les personnes qui sont âgées de moins de 65 ans. Il peut monter pour les personnes plus âgées et surtout pour les personnes fumeurs ou pour celles qui présentent tout autre risque important. Vous avez également la possibilité de recourir à un autre assureur que votre banque si le taux qu’il vous propose est plus avantageux.

Les frais de dossier

La définition des frais de dossier est du ressort exclusif de l’institution qui vous alloue le prêt. Il n’y a pas une législation précise en la matière. Notez quand même qu’il y a des institutions qui ne facturent pas de frais de dossier. Pour celles qui les facturent, le taux varie en fonction du type et du montant du prêt. Il peut aller jusqu’à 1% du capital emprunté. L’institution pourrait également vous facturer quelques dizaines d’euros pour l’achat de timbres fiscaux, de frais d’enregistrement, etc.

En fonction de ces différents éléments, votre prêt sera considéré comme plus ou moins cher. Tenez-en donc compte au moment de comparer les différentes offres qui vous sont présentées.