Prêt travaux ou prêt immobilier ?

/Prêt travaux ou prêt immobilier ?
Prêt travaux ou prêt immobilier ? 2018-04-26T07:01:24+00:00

Dès que vous avez un devis des travaux (décoration, rénovation de votre cuisine ou de votre salle de bain, etc.) que vous devez effectuer dans votre maison, deux types de prêts s’offrent à vous : un prêt travaux ou un prêt immobilier. Si le coût total des travaux est en dessous de 75 000 €, vous pouvez recourir à un prêt travaux. Dans le cas contraire, la loi vous impose de recourir à un prêt immobilier.

Les particularités du prêt travaux

Le prêt travaux est un prêt personnel dont le montant est en dessous de 75 000 €. Il est accessible pour un montant minimum de 1500 €. Peu importe votre statut, locataire ou propriétaire, il est possible d’obtenir ce prêt. Votre banque s’assurera juste de votre capacité de remboursement en évaluant l’ensemble de vos revenus et votre taux d’endettement actuel. Pour l’étude de votre demande, votre banque pourrait vous demander des justificatifs comme le devis établi par votre prestataire ou une facture pro forma de votre fournisseur. Le temps de réponse pour ce type de prêt est généralement court. Aucun apport personnel ne vous sera exigé, mais c’est toujours mieux d’en avoir un pour réduire les mensualités et la durée du remboursement. Car plus la durée de remboursement de votre prêt est courte, moins vous payerez d’intérêts.
Vous disposez d’une période de 14 jours à compter de la date de signature de votre contrat de prêt pour vous rétracter sans subir des pénalités.

Les particularités du prêt immobilier

Si le montant total de vos travaux est supérieur à 75 000 €, vous avez l’obligation légale de recourir à un prêt immobilier. Il est différent d’un prêt travaux qui est en réalité un crédit à la consommation. Les conditions d’attribution de ce type de prêt sont un peu plus caduques. Le délai d’obtention est généralement plus long que celui d’un prêt personnel travaux.

Voici quelques critères que votre banque ou votre organisme de prêt analysera de plus près :

  • votre situation financière actuelle : c’est l’un des critères décisifs. Vous devrez fournir vos fiches de paie et les justificatifs de vos différentes sources de revenus. Si le total est important et surtout si vous avez un apport personnel, vos chances d’obtenir un prêt immobilier pour financer vos travaux augmentent considérablement ;
  • votre taux d’endettement : la banque n’acceptera pas de vous accorder le prêt si la somme des mensualités que vous payez dans le cadre du remboursement d’autres crédits, de votre loyer, de vos impôts et de vos frais d’assurances dépasse 33 % de votre revenu total. Elle estime que vous risquez unsurendettement. Toutefois, si vous avez un revenu élevé et que votre banque estime que le montant qu’il vous reste après le paiement de toutes vos charges vous suffit pour vivre, elle pourrait vous accorder le prêt immobilier pour vos travaux ;
  • votre état de santé et votre mode de vie : à priori, cela ne devrait pas intéresser une banque ou toute autre institution de prêt. Mais puisqu’il s’agit d’un prêt immobilier, vous devez souscrire une assurance. Vous avez donc l’obligation de remplir un formulaire de santé pour la définition de votre profil. S’il ressort de l’étude de votre dossier que vous avez un profil à risque (fumeur, problèmes de santé importants, métiers à risque, etc.), votre banque pourrait vous facturer une prime relativement onéreuse. Toutefois, vous pouvez faire jouer la concurrence en faisant recours à une délégation de prêt pour avoir une prime plus avantageuse.

Comme vous l’aurez compris, le type de prêt auquel vous pouvez recourir pour vos travaux dépend du montant total de votre devis. Dans un cas ou dans l’autre, étudiez correctement les conditions proposées par votre organisme prêteur avant la signature de votre contrat.