Achat immobilier : choisir entre un bien neuf ou un bien ancien

/Achat immobilier : choisir entre un bien neuf ou un bien ancien
Achat immobilier : choisir entre un bien neuf ou un bien ancien2018-04-26T03:22:32+00:00

En matière d’achat immobilier, l’un des choix les plus importants concerne l’acquisition d’un bien neuf ou plutôt d’un immeuble ancien pour rénovation. Chacune de ces deux options présentent des avantages particuliers, mais aussi certains inconvénients. Afin de faire le choix le plus avantageux, au-delà des préférences personnelles, voici quelques infos et conseils pratiques qui vous seront sûrement très utiles.

Achat logement neuf, les avantages

Investir dans l’achat d’un logement neuf peut être très bénéfique au vu de diverses facilités et avantages qui s’offrent aux acquéreurs. Il s’agit notamment de :

  • Les dispositifs d’aide à l’achat. Il existe des prêts immobiliers à taux zéro plus (Crédit-TZP), donc sans intérêt, qui permettent aux acquéreurs de construire plus facilement, ou d’acheter un logement neuf, avec ou sans travaux. Les acquéreurs peuvent par ailleurs profiter des dispositions de la loi Pinel qui incite à l’investissement locatif en faisant bénéficier aux propriétaires de logements neufs, une réduction d’impôts qui varie en fonction de la durée de la mise en location. Pour un plafond de 300.000 euros par exemple, une réduction de 12% est accordée sur 6 ans, 18% sur 9 ans, et 21% sur 12 ans.
  • Les frais de notaire relativement bas. Peu de personne savent que l’achat d’un logement neuf n’est pas soumis aux droits de mutation comme un logement ancien. Les frais de notaire se retrouvent ainsi moins élevés dans le neuf, oscillant entre 3 et 4% du prix d’achat contre 7 et 8% pour un ancien.
  • Des charges secondaires faibles.  En aménageant dans le neuf, vous êtes épargnés de la taxe foncière durant les deux premières années après l’achèvement des travaux, ainsi que des frais de rénovation avant un bon bout de temps. Les logements neufs garantissent par ailleurs un confort de vie optimal avec chauffage, climatisation, etc.
  • La sécurité. Depuis le 1er Janvier 2013, les logements neufs respectent des normes de sécurité telles que : la réglementation thermique RT2012 obligatoire, la sécurité des installations électriques et de gaz. Ils bénéficient également de couverture contre les dégradations et vices de construction sur plusieurs années.
  • Une surface habitable optimale.  Les logements neufs sont adaptés aux besoins des clients en pleine mutation. Les volumes de constructions fournissent une surface habitable et des fonctionnalités maximales. Leur structure permet par ailleurs de profiter d’équipements collectifs (ascenseurs, parkings) de qualité gratuitement.

Les limites liées à l’achat d’un bien neuf

Cependant, les logements neufs présentent quelques limites telles que le manque de visibilité, et la longue durée d’attente pouvant aller de 10 à 18 mois avant l’aménagement. Ceci explique en partie les 720 000 transactions d’ancien en 2014, contre seulement 85 000 dans le neuf. En réponse, l’ancien présente certains avantages indéniables.
Pourquoi choisir un logement ancien ?

  • Rapport emplacement-prix. Les logements anciens sont majoritairement situés en centre-ville donc près des installations sociales, et se vendent moins chers que les logements neufs situés dans la même zone.
  • Le temps d’attente réduit. Contrairement aux logements neufs, une fois le contrat de vente signé, l’aménagement peut être effectif déjà à partir d’un délai de 3 mois. Cela répond bien aux besoins d’urgence.
  • Dispositifs d’aides à l’achat. Les prêts éco-PTZ sans intérêt sont octroyés pour effectuer des travaux d’économie d’énergie. Les acquéreurs bénéficient également désormais des avantages de la loi Pinel.

Le principal inconvénient des logements anciens réside en les frais supplémentaires à court terme qu’ils impliquent en général. Contrairement aux logements neufs, une rénovation est en effet généralement nécessaire afin de répondre aux nouvelles normes en vigueur.