Boursorama ose le système d’identification par la reconnaissance faciale

//Boursorama ose le système d’identification par la reconnaissance faciale

Boursorama ose le système d’identification par la reconnaissance faciale

Boursorama ose le système d’identification par la reconnaissance facialeL’industrie bancaire n’est pas en reste des nombreuses innovations technologiques de ces dernières années. Et la concurrence s’annonce d’ores-et-déjà rude sur ce plan. En effet, quelques mois après Société Générale, c’est autour de Boursorama d’opter pour un système d’identification basé sur la reconnaissance faciale. Ce procédé qui a été validé par le Conseil National de l’Informatique et des Libertés (CNIL) permettra entres autres d’ouvrir un compte plus rapidement et d’effectuer plus facilement ses opérations financières quotidiennes.

Une solution déjà connue, mais améliorée

Ce n’est pas la première fois que la CNIL donne son accord pour l’utilisation de ce procédé par une banque afin d’identifier ses clients. En effet, la Société Générale avait proposé cette solution comme une “première technologique et réglementaire” il y a quelques mois, et avait reçu l’accord de l’autorité régulatrice. Boursorama devient donc la deuxième institution financière à obtenir l’accord de la CNIL pour proposer cette technologie de reconnaissance faciale dans le strict respect de la protection des données personnelles. Toutefois, la solution de Boursorama présente un dispositif un peu différent et plus innovant que celui de Société Générale en ce sens que son processus est entièrement automatisé.

Lire article : “Société Générale : ouvrez un compte bancaire avec un selfie

Les barrières posées par la CNIL

La CNIL a cependant tenu à rappeler que ce service ne peut pas être utilisé sans le consentement des clients. Ces derniers ont la latitude, à tout moment, d’y mettre fin et d’opter pour une option de souscription traditionnelle, conformément à l’article 22 du Règlement Général sur la Protection des Données. Enfin, en donnant feu vert, la CNIL a tenu à rassurer les futurs utilisateurs que les diverses mesures de sécurité prévues par le système sont conformes à ses recommandations en termes de chiffrement des échanges, de minimisation des données, de non conservation des données biométriques, de contrôle d’accès, de même que de prévention et de gestion d’incidents”.

Des avantages évidents

Avec ce procédé, Boursorama espère lutter contre l’ouverture de comptes sous de fausses identités, mais aussi rendre plus facile la procédure de souscription. Baptisé “parcours flash”, la future offre sera une alternative aux procédures classiques et n’est donc pas prévue pour les remplacer. Le processus se fera en deux étapes et à partir d’une application mobile téléchargeable. La première étape consistera en l’ouverture du compte en fournissant les justificatifs et informations nécessaires, y compris les coordonnées et le titre d’identité. Lors de la deuxième étape, le client sera identifié sur la base d’une comparaison effectuée par l’application entre le selfie que ce dernier réalise via son appareil mobile et les données de la pièce d’identité qu’il a fournie. Si le score de comparaison est bon -l’objectif étant de réaliser un score de ressemblance entre 0 et 1- alors le compte sera ouvert dans les 24 heures qui suivent. Par contre, si la procédure échoue après le troisième essai, le client devra procéder à une identification classique, qui rappelons-le, prend entre 10 et 20 jours pour l’ouverture du compte.

Selon une étude effectuée pour la banque par Ipsos en janvier 2018, 51% des citoyens français trouvent « utile » le dispositif de reconnaissance faciale et 71% des personnes interrogées sont en faveur de la technologie de l’empreinte digitale.

By |2018-04-26T03:23:31+00:00avril 18th, 2018|Boursorama banque|Commentaires fermés sur Boursorama ose le système d’identification par la reconnaissance faciale