Livret A, la réforme est fin prête

Home/Livret A, Livret epargne/Livret A, la réforme est fin prête

Livret A, la réforme est fin prête

Nouvelle formule du Livret ALe « livret d’épargne préféré des Français » va bientôt faire peau neuve. Après quelques longs mois de travail, la réforme annoncée du taux du Livret A semble en effet imminente. Selon plusieurs sources, l’arrêté régissant sa nouvelle structure devrait en effet être présenté dans les prochains jours au Comité consultatif de la législation et de la réglementation financières, pour avis. Tel que formulé, il devrait s’accentuer sur deux points principaux : la modification de la formule de calcul du taux de rémunération et la mise en place d’une mesure d’exception.

Une nouvelle formule pour le calcul du taux de rémunération

Le point principal de la réforme du Livret A telle qu’elle est actuellement formulée par les pouvoirs publics, est celui concernant la modification de la formule de calcul du taux de rémunération. Passé de 1 % à 0,75 % le 1er août 2015, le taux du livret A est fixé, sur la base d’une formule mathématique, par le ministre des Finances et sur proposition du gouverneur de la Banque de France. Ladite formule combinait jusque-là, deux principaux éléments : le chiffre de l’augmentation des prix à la consommation (considérée sur un an, hors tabac) et les taux constatés sur le marché monétaire. Si la réforme actuelle entre en vigueur, le chiffre d’inflation considéré sera lissé sur six mois. L’objectif ? Introduire moins de volatilité dans la détermination du taux, afin d’éviter un trop fort impact de l’instabilité des marchés observée depuis la crise de 2008.

Afin de maintenir un équilibre sécuritaire, la nouvelle réforme prévoit également l’instauration d’une mesure exceptionnelle dans les cas où le nouveau taux du Livret A serait trop éloigné des taux de marché. Dans de tels cas de figure, le nouveau taux de rémunération du Livret A devrait alors être fixé sur la base du taux d’inflation. Une telle mesure vise à garantir aux épargnants un taux minimum équivalent au niveau de l’inflation.

Lire aussi « Livret A, rien ne va plus »

Trouver un équilibre

La question de la réforme du taux de rémunération du Livret A  est particulièrement sensible pour le gouvernement, notamment depuis la dernière baisse décidée en août 2015. En effet, tandis que les épargnants réclament une hausse rapide, plusieurs grandes banques militent, à l’opposé, pour une nouvelle formule moins avantageuse pour leurs clients. L’objectif premier de la réforme était donc un peu de concilier les deux parties tout en tenant compte au maximum de la conjoncture économique ainsi que des taux de marché.

En d’autres termes, le rendement du Livret A devrait donc connaître une amélioration modérée. Celle-ci devrait vraisemblablement intervenir d’ici juillet 2017, l’actuel taux de 0,75 % devant être maintenu jusqu’au 1er février 2017, conformément aux recommandations du gouverneur de la Banque de France.

En parallèle, les titulaires du Livret d’épargne populaire continueront de tirer les marrons du feu. Poussé par le gouvernement qui souhaite en faire l’instrument d’épargne grand public par excellence, le nouveau concurrent du Livret A devrait connaître lui aussi une amélioration de son taux qui est intimement corrélé à celui du Livret A. Il est en effet rémunéré au taux du livret A plus un demi-point.

By | 2016-11-28T14:36:29+00:00 novembre 14th, 2016|Livret A, Livret epargne|Commentaires fermés sur Livret A, la réforme est fin prête