Crédit aux ménages : mieux comprendre l’engouement actuel

Home/Credit a la consommation, Crédit en ligne, Credit immobilier/Crédit aux ménages : mieux comprendre l’engouement actuel

Crédit aux ménages : mieux comprendre l’engouement actuel

Explication de l'engouement pour le credit a la consommation2016 a été principalement marqué par la baisse des taux d’intérêt avec l’atteinte de niveaux historiquement bas. Cependant, malgré la forte attractivité engendrée par cette situation, les chiffres de détention de crédit par les ménages français n’ont pas évolué par rapport aux années précédentes. Au contraire, ils ont même connu un léger recul. Mais derrière la réalité de ces chiffres, se cachent un réel dynamisme et un engouement retrouvé des ménages français pour le crédit. Décryptage…

Les ménages français plus demandeurs que les années précédentes

Si le taux de détention de crédits par les ménages français a légèrement régressé par rapport à l’année dernière en se fixant à 46,4%, il n’en demeure pas moins que la chute constatée sur les taux d’intérêt pratiqués a tout de même fait grimper le nombre de demandes de crédits pour le compte de 2016. En effet, environ 7,4 millions de ménages ont en effet contracté un nouveau crédit au cours des 12 derniers mois. Un chiffre qui inclut 6,2 millions de nouveaux crédits conso contractés (soit plus 7,8% par rapport à 2015) et 1,2 millions de nouveaux crédits immobiliers octroyés au cours de la même période (soit +4% par rapport à 2015). 2016 a donc marqué un certain regain d’intérêt des ménages français pour le crédit.

Crédit immobilier et crédit conso, des courbes croisées

Alors que le taux de détention de crédits immobiliers par les ménages a connu une croissance significative en passant de 30,2% à 30,7%, grâce notamment à une évolution des taux de détention des crédits à l’accession à la propriété, ainsi que de celui des  crédits pour le financement de l’acquisition de nouveaux logements, les taux de détention du crédit à la consommation ont plutôt connu une baisse au cours de l’année écoulée. Passant de 26% à 25,5%, ce taux a été principalement déprécié en raison la baisse des prêts obtenus par les ménages auprès des proches (familles et amis). Le nombre de crédits à la consommation contractés directement auprès d’un établissement banquier est resté pour sa part, relativement stable.

Crédit conso, d’abord pour financer des projets à moyen-long terme

La crise de 2008 et la conjoncture qui s’en est suivie ont beaucoup impacté le comportement des ménages français. Désormais plus prudents, ces derniers ne recourent plus systématiquement au crédit renouvelable pour financer leurs besoins en trésorerie à court terme. La mise en application des lois Lagarde et Hamon ont d’ailleurs beaucoup contribué à ce changement de comportement des emprunteurs. Cependant, ces derniers n’hésitent pas à recourir au crédit conso pour financer des projets d’aménagement, d’acquisition de biens d’équipements ou encore d’achat de véhicule.

De belles perspectives pour 2017

Une enquête menée auprès des ménages français, révéleraient un réel engouement pour la souscription à de nouveaux crédits au cours des prochains mois. Les chiffres relatifs aux demandes introduites auprès des établissements dans ce cadre, confirmeraient d’ailleurs cette tendance. 2017 devrait donc se solder par un redressement des taux de détention de crédit.

By | 2017-02-11T09:51:14+00:00 février 16th, 2017|Credit a la consommation, Crédit en ligne, Credit immobilier|Commentaires fermés sur Crédit aux ménages : mieux comprendre l’engouement actuel