Petit état des lieux du crédit pour ce mois de mars 2018

/, Crédit en ligne, Credit immobilier/Petit état des lieux du crédit pour ce mois de mars 2018

Petit état des lieux du crédit pour ce mois de mars 2018

Etat des lieux du Credit en France en mars 2018Si vous avez un projet immobilier en instance, c’est sans doute le moment idéal pour lancer votre demande de crédit. À en croire l’Observatoire Crédit Logement CSA, une figure de référence sur le marché français de l’immobilier, on atteint actuellement des planchers sur ces quinze dernières années. Actuellement, la plupart les crédits immobiliers sont en effet accordés à un taux de 1,47 %, une nouvelle baisse par rapport à la moyenne du mois de janvier qui était de 1,49 %. Mais à quoi sont dus ces taux particulièrement généreux et qu’impliquent-ils réellement pour les souscripteurs ?

La concurrence, un facteur essentiel

Les banques se livrent une rude concurrence pour se positionner sur le marché national du crédit immobilier. Afin d’accroître leurs parts de marchés respectives, elles n’hésitent pas à proposer des emprunts à des taux très alléchants aux ménages. Avec des budgets marketing souvent colossaux, elles font de leur mieux pour attirer l’attention du public sur ces offres. Mais cette proposition n’est pas sans conséquence sur la durée du remboursement de l’emprunt. En effet, au cours des 4 dernières années, on note une progression de cette durée de 15 mois, soit une moyenne actuelle de 219 mois, soit 18 ans environ. C’est la seule stratégie que les banques ont trouvé pour conserver et étendre leur portefeuille de clients. Elles sont soutenues dans cet élan par la Banque Centrale Européenne qui reste dans une dynamique de crédits à très faibles taux.

Des prix de l’immobilier à contresens

Malgré des taux très bas, les Français se décident toutefois de moins en moins à se lancer dans un projet immobilier. La faute à une hausse des prix enregistrée dans les grandes villes au cours des derniers mois. De plus, la capacité des ménages à emprunter pour acquérir un logement a été fortement affectée par la baisse de l’aide public à l’accession à la propriété. Autrefois, l’État prenait en effet en charge une partie du remboursement des crédits pour l’acquisition d’une résidence principale. Cela n’est plus le cas depuis le début de l’année en cours. Une bonne partie de la classe moyenne est donc moins motivée à souscrire à un emprunt pour devenir propriétaire.

Quid du crédit conso ?

Alors qu’il servait essentiellement à faire face aux imprévus, le crédit conso est plutôt orienté vers autre chose aujourd’hui. En effet, près du tiers des 7 millions de ménages français ayant souscrit à un crédit conso au cours de l’année dernière, l’ont utilisé pour des dépenses liées au bien-être comme l’acquisition d’une nouvelle voiture, la réalisation de travaux d’aménagement ou de décoration de leur maison, le financement d’un voyage, etc. Toutefois, cela reste un recours encore fréquent pour la résolution de situations urgentes, comme une facture imprévue ou des impôts à payer.

Enfin, les ménages français se retrouvent de moins en moins dans une situation de surendettement. Près de 90 % des personnes qui ont souscrit à un emprunt respectent leur échéancier sans grande difficulté. Ce qui est assez positif.

By |2018-04-26T03:23:30+00:00avril 26th, 2018|Credit a la consommation, Crédit en ligne, Credit immobilier|Commentaires fermés sur Petit état des lieux du crédit pour ce mois de mars 2018