Crédit immobilier : les taux plafonnés à 3%

//Crédit immobilier : les taux plafonnés à 3%

Crédit immobilier : les taux plafonnés à 3%

Les taux de crédit immobilier sont plafonnés à 3%Déjà très favorisé par une baisse globale des taux d’intérêt depuis l’an dernier, le marché du crédit immobilier devrait continuer dans cette tendance très positive en ce début de nouvelle année. Dans ce sens, la Banque de France a en effet décidé de plafonner les taux de l’usure sur les crédits immobiliers à 3% pour le compte du premier trimestre 2019. De quoi faire le bonheur de tous ceux qui ont un projet immobilier au cours de cette année.

Un seuil fixé par trimestre

Chaque trimestre, un arrêté publié au Journal Officiel fixe un plafond concernant le taux annuel effectif global (TAEG) pour les différents crédits octroyés par les banques. Ce taux comprend les intérêts de l’emprunt, les frais d’assurance, les frais de dossier, les frais de garantie, etc. Il est calculé par la Banque de France à partir du taux du trimestre écoulé et permet d’encadrer les différents usages dans le secteur. Il évite notamment aux emprunteurs de subir des abus de la part des banques et des autres institutions de crédit. Autrefois, il existait un seul taux d’usure qui était appliqué à tous les prêts immobiliers, quels que soient leur montant et leur durée de remboursement. Mais depuis le 1er janvier 2017, le seuil est principalement déterminé selon la durée de remboursement du crédit, avec trois paliers : durée inférieure à 10 ans, durée comprise entre 10 et 20 ans et durée supérieure à 20 ans.

Une baisse continue depuis 2016

Depuis 2016, le secteur de l’emprunt immobilier connaît une baisse constante au niveau des taux d’usure. Une baisse liée en grande partie au taux de refinancement de la Banque Centrale Européenne fixé à 0% depuis la même année. Le 30 décembre 2018, le seuil du taux d’usure pour début 2019 a été fixé à 3%. Cela signifie qu’en dehors des prêts relais, les banques ne peuvent pas octroyer des emprunts immobiliers dont le taux d’usure excède 3% sur tout le premier trimestre de l’année. Plus précisément, le TAEG maximum pour les prêts à taux fixe dont la durée de remboursement est inférieure à 10 ans ne devra pas excéder 2,79%, ceux dont la durée de remboursement est comprise entre 10 et 20 ans,  2,83%, et enfin, ceux de plus de 20 ans ne devront pas excéder 3,01% de TAEG. Quant aux prêts à taux variable et aux prêts relais, leur seuil est fixé respectivement à 2,43% et 3,24%.

Une légère baisse pour les crédits conso

Contrairement aux crédits immobiliers, les taux d’usure des crédits à la consommation ont connu une forte augmentation depuis le premier trimestre 2017. Mais le début de cette année enregistre une légère diminution dans la même dynamique que le dernier trimestre de l’année 2018. En effet, pour un crédit dont le montant est inférieur ou égal à 3 000 euros, le TAEG maximum est fixé à 21,20%. Pour les montants compris entre 3 000 euros et 6 000 euros, le plafond est fixé à 12,49%, tandis que pour les montants supérieurs à 6 000 euros, il est de 5,96%.

Enfin, pour les crédits personnels, le taux d’usure maximum est passé de 3,60% fin 2018 à 3,40% au premier semestre 2019.

By |2019-01-07T13:32:57+00:00janvier 8th, 2019|Credit immobilier|Commentaires fermés sur Crédit immobilier : les taux plafonnés à 3%

About the Author: